CHÂTEAUX

  • Château de Saint-Firmin

A l’entrée de la vallée du Valgaudemar, dominant la RN 85 qui passe au pied de son piton rocheux, cette maison forte fut construite en 1377 pour protéger les habitants du Valgaudemar des pilleurs. Les ruines sont composées d’une tour  carrée de 3 étages. Un ouvrage dont la légende dit que ses souterrains renfermeraient un trésor des Templiers. Site accessible au public.
 Informations au 04 92 55 23 21

  • Ruines du Château de Lesdiguières

Sur la commune du Glaizil, dans la vallée du Valgaudemar, subsistent les ruines de l’une des demeures de François de Bonne, Duc et Connétable de Lesdiguières. Un château aujourd’hui en ruines sur lequel plane encore l’âme du dernier connétable de France, chef des protestants du Dauphiné. Dans le four banal du village, l’Association du Château de Lesdiguières a aménagé un petit musée qui présente la vie de François de Bonne et l’histoire du château. Site accessible au public.
 Informations au 04 92 55 23 21

  • Château des Herbeys

Situé en bordure de la RN 85, ce bâtiment beaucoup transformé au XIXè siècle fait partie de ces multiples petits manoirs construits au XVIIIè siècle à travers le Champsaur. Il fut autrefois la résidence du seigneur Louis-François de Herbeys, créateur du canal portant depuis son nom et destiné à l’irrigation du plateau d’Aubessagne. Une légende prétend que le château était habité par un “matagot”, être imaginaire ayant pour principale fonction la garde et la protection des biens des propriétaires. Le château abrite un hôtel restaurant.

  • Château d’Aspres

Dominant la vallée du Drac et construit au XIIIè siècle par Jean d’Aspres, il fut ensuite remanié au XVIIè siècle dont il garde le corps de logis Louis XIII. L’intérieur se compose de magnifiques plafonds à la française, d’un prestigieux escalier en marbre noir et de lits à baldaquin. Le château peut se valoir d’avoir accueilli en ses murs, le Pape Pie VII, puis l’empereur Napoléon lors de son retour de l’Ile d’Elbe. Le château abrite un hôtel restaurant.

  • Château de St Léger-les-Mélèzes

Maison forte élevée au XVe siècle par le seigneur local et agrandie au début du XVIIe siècle par Charles Salomon du Serre, évêque de Gap, à qui l’on doit l’adjonction d’une enceinte et de tours d’angle ainsi que d’un jardin clos. Au XIXe siècle, elle est transformée en maison de maître. Cet édifice est le seul de ce type à travers le Champsaur à avoir conservé son enceinte. Propriété privée.

  • Château Daillon à St Bonnet-en-Champsaur

Ancienne maison forte du XIIè siècle, le château se compose aujourd’hui de deux corps de logis, avec une tour ronde et une tour carrée aux extrémités. Propriété privée.

  • Château de St Jean à Pont-du-Fossé

Résidence ordinaire du coseigneur, il était important par sa situation topographique, sa construction soignée et ses deux grandes tours crénelées de défense (il ‘en reste qu’une seule aujourd’hui). Propriété privée.

 

EDIFICES RELIGIEUX

Oratoires et petites chapelles vous surprendront.

  • Notre-Dame de Bois Vert

La chapelle Notre-Dame de Bois Vert est l’un des rares sanctuaires isolés du Champsaur. Elle est située au-dessus de la commune de La Fare-en-Champsaur. La chapelle primitive date du VIIe siècle et est entouré d’un cimetière ouvert sur la forêt. L’un des vitraux de cette chapelle témoigne de l’émigration champsaurine vers les Etats-Unis.

  • Chapelle des Petètes

C’est dans le hameau de l’Aubérie, entre Bénévent et les Infournas, que se trouve cette curiosité, joyau du patrimoine haut-alpin. Œuvre d’un habitant de l’Aubérie, Jacques Pascal, elle fût édifiée au XVIIIe siècle. Sa façade est ornée de statuettes aux allures de poupées (petètes). Le peu de connaissance quant à l’origine des particularités architecturales confère à cet édifice un mystère et un charme indéniable et laisse la porte ouverte aux imaginations les plus débordantes … certains la nomment la Chapelle des Amoureux. Visite guidée gratuite en juillet et août.

  • Eglise paroissiale de St Maurice

Cette église paroissiale de style Lombard a été construite par les moines de Cluny (XIe- XIIe siècle). C’est l’un des plus anciens édifices du département. Son clocher en pierre de taille est remarquable. L’église est accostée à un tilleul tricentenaire, baptisé “Sully” en hommage au conseiller et Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Agriculture du roi Henri IV. Elle est inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques depuis 1939. Informations au 04 92 55 23 21.

 

Les chapelles et oratoires éparpillés sur le territoire :

  • La Chapelle de Roranches et l’oratoire des Patarons (à Pont-du-Fossé)
  • La Chapelle de Chaillol
  • La Chapelle du village de Navette
  • L’oratoire d’Orcières dédié à la Vierge et l’Enfant
  • L’oratoire des Marrons, à St Michel de Chaillol (XVIIIe) qui accueille une statue de Notre-Dame de l’Assomption
  • L’oratoire de Buissard, lieu-dit du Moulin (XIXe)
  • L’oratoire de St Jean (XXe)